À l’essence même

Tags:

essence_meme
Présenté au Centre d’exposition Léo-Ayotte, Centre des arts, Shawinigan


À l’intérieur du corps aussi l’obscurité est profonde, pourtant le sang arrive au coeur, le cerveau est aveugle et il voit, sourd et il entend, il n’a pas de main et il touche, l’homme est le labyrinthe de lui-même.
José Saramago


Est-ce une rivière vue du ciel qui sinue de la montagne jusqu’à la mer? Les nervures sanguines d’un pétale qui se déploient dans l’espace? Les veines transportant le sang dans un réseau désorganisé?
… à l’essence même des corps solides, fluides et aériens résonnent harmonieusement comme trois conversations, trois sources et trois notes et qui soudain composeraient un accord évoquant une ligne de paysage. À l’essence de la nature intime, de pulsions viscérales, d’envolées et de nouveaux souffles.